Accueil Capteurs Cryopédomètre automatique

Cryopédomètre intelligent

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

cryo-intell-ombre

Descriptif

Les cryopédomètres, placés en des points particulièrement sensibles du réseau routier, permettent de relever automatiquement les températures de la chaussée et du sol porteur à différentes profondeurs, de suivre avec exactitude l'évolution de la profondeur du gel dans la chaussée et ainsi d'informer le personnel technique sur les risques de pose de barrières de dégel.

 

La longueur du cryopédomètre, le nombre de points de mesure de température et leur profondeur sont déterminés par les besoins du client.
La sonde peut admettre jusqu'à 16 points de mesure sur une profondeur maximale de 2 mètres.
Il est possible d'ajouter un point de mesure de température de surface à la demande du client.

 

L'implantation d'un cryopédomètre dans la chaussée est simple.
Le cryopédomètre est scellé verticalement dans la chaussée après simple carottage. Son cäble court dans une saignée.

cryo-carottage schema-gc-cryo schema-position-cryo schema-position-cryo2 cryo-goudron

 

Le scellement vertical du cryopédomètre permet un suivi précis de l'évolution des températures dans les différentes couches de la chaussée.

Les données relevées sont automatiquement transférées grâce à son câble.
Le cryopédomètre automatique intelligent ne nécessite donc aucun déplacement pour relever les températures.

Cliquer sur l'image pour agrandir

schema-coupe-cryo-intell

Caractéristiques

Caractéristiques mécaniques

Dimensions : longueur jusqu'à 200 cm / diamètre 3,7 cm
Poids : environ 3 kg (hors câble) pour un modèle standard de 90 cm
Matériau : inox
Raccordement : câble 19 brins / 500 m maximum
Protection : résiste aux cisaillements des sous-couches de la chaussée

Caractéristiques principales

Eléments sensibles température : jusqu'à 16 points*
Plage de mesure de température :
- 40°C à + 60°C
Précision :
± 0,1°C

 

*La nombre de points de mesure du cryopédomètre, leur profondeur et l'écart entre les points sont déterminés par les besoins du client.

 

En format standard, le cryopédomètre admet 16 points de mesure répartis tous les 5 cm sur une profondeur de 80 cm.

cryo-16pts-metre

Cliquer sur l'image pour agrandir

Exploitation des données

Contrairement au cryopédomètre manuel, le cryopédomètre automatique ne nécessite aucun déplacement pour relever les températures.


Il peut être connecté à différents éléments pour communiquer directement ses données:

  • MODEM GPRS
  • RTC
  • Fibre optique
  • Station météorologique
  • Console / Boitier mobile (pour relevés directs par patrouilleurs)

Cliquer sur l'image pour agrandir

patrouilleur-boitier

schema-connexion-cryo-intell

Le cryopédomètre intelligent peut être associé à un coffret en bord de route dans lequel une batterie permet d'alimenter un MODEM GPRS et son antenne.
La consommation électrique de l'ensemble étant faible, l'autonomie de la batterie peut être calibrée afin de couvrir les besoins électriques sur une saison de viabilité hivernale (6 mois par exemple).
Un panneau solaire peut aussi être ajouté afin de garantir l'alimentation électrique.

Cliquer sur l'image pour agrandir

schema-cryo-coffret

Connecté à Internet, le cryopédomètre communique directement ses données :
les courbes de températures relevées et les historiques sur 2 ans sont consultables sur le site de METEO OMNIUM.

Cliquer sur l'image pour agrandir

courbes-cryo16-ok


Barrière de dégel

panneau-barriere-degel La barrière de dégel est une réglementation de la circulation routière lors du dégel, généralement sous la forme d'une limitation provisoire de tonnage, afin de protéger les fondations de la chaussée.

Lorsque le gel pénètre dans la chaussée à partir de la surface, il descend plus ou moins profondément suivant :

  • la rigueur du gel et sa durée
  • la nature de la chaussée et son épaisseur
  • la nature et l'état du sol de fondation
schema-barriere-degel

 

La pénétration du gel entraine une aspiration d'eau importante en provenance des couches inférieures.

Le dégel commence par la surface de la chaussée.
L'eau en excès libérée par le dégel reste emprisonnée dans le sol de fondation qui n'est pas complètement dégelé.
La chaussée «flotte» sur le sol de fondation rendu inconsistant par la présence d'une grande quantité d'eau: elle est alors prise entre le marteau (poids lourd) et l'enclume (sol de fondation gelé).

Le sol de fondation est complètement dégelé mais reste toujours imbibé d'eau.
Cette eau ne s'évacue que très lentement dans les sols.
La chaussée continue de reposer sur un support inconsistant.

Après un certain temps, l'eau du sol de fondation est complètement évacuée.
La chaussée repose à nouveau sur un sol stable.

Réalisations

cryo-solaire-real1

Cliquer sur l'image pour l'agrandir